Sur les Traces de Marceline - Nous y arrivons

Nous voici dans la combi *rumbo a Entre Ríos* direction Colón. Teresita ne nous laisse pas un instant de répit sonore.... elle parle, elle parle... La Mésopothamie est inondée depuis plusieurs semaines voire quelques mois. Les pauvres petits agriculteurs déjà bien miséreux ont été obligés d'abandonner leur petites chacras inondées par parfois plusieurs mètres d'eau, pour se réfugier sur le talus en pente du bord de la autopista. C'est dramatique et personne ne semble s'en inquiéter réellement? Ils ont construit à la hâte des abris de fortune où habiter, en planches, en bàches genre ces platiques noir d'ensilage qui chez nous traînent dans toutes les bordures de champs. Abris de fortunes qui semblent vouloir durer longtemps car l'eau n'a semble-t-til n'a pas décidé de baisser...Les vaches et les chevaux ont éte parqués sur le bord du talus, d'autres, la majorité sont dans l'eau jusques aux cornes entrain de brouter des herbes qui surnqgent. Quelques cadavres fllottent par ci par lâ. C'est déprimant et cela dure sur quelques 200 km !!!! Colón Entre Ríos. Ici rien n'a changé depuis novembre 2008 si ce n'est le Río qui est monté, monté et a complètement compromis la saison touristique car les plages tant prisées par les Porteños étaient inexistantes. D'où une économie en souffrance, des locations qui ne se sont pas garnies,etc. C'est aussi tout cela l'Argentine que nous vivons hors des voyages organisés Réception au Museo Histórico de San José, Palacio San José, etc Enfin les parcous classiques de nos séjours ici. Et aussi les réceptions familiales à Conceción del Uruguay Puis ce sera le retour sur Buenos Aires. Pour les photos je n'ai pas encore la "compu" idéale et je me bats avec des clavier QWERTY pourris, faut faire avec. * Veremos*

Hasta Prontito

Jean- Paul y Kiki desde Azul el 01 03 2010