Chers adhérents et sympathisants bonjour,

Quand vous verrez cette vidéo et, surtout en l'écoutant, vous aurez une petite pensée pour la toute petite aide que l'ABAU a modestement apporté aux enfants du barrio La Bombilla Juan XXIII. Vous n'imaginez pas le parcours fantastique de ces gamins à l'avenir évanoui dès leur plus jeune âge (Juan, Emanuel, Patricio et tous les autres, nous les connaissons et les avons suivis depuis 2006), réunis en orchestre et du travail qu'a réalisé avec abnégation depuis des années leur chef d'orchestre '' Parque''. Ils viennent d'un quartier des plus difficiles (voire dangereux) de Tucumàn et les intéresser à la musique, puis les former jusqu'à constituer un orchestre où ils jouent de la guitare, du violon, du violoncelle, etc, est totalement improbable et cependant la réalité a dépassé l'imaginaire. Avec Philippine, Rosita, Miguel, Luis Alberto, les choristes de La Chorale du Lavedan et les membres de l'ABAU, nous y avons cru et y croyons naïvement depuis le début. Notre soutien a parfois des airs de réussite.

http://www.facebook.com/video/video.php?v=10150325495098128

Il est parfois difficile d'exprimer et de faire comprendre l'intérêt et le souci que nous portons à ce lointain coin du Nord Ouest de l'Argentine. D'autres Bigourdans avant nous y sont allés pour des motifs divers: chercher la réussite ou simplement travailler pour s'y créer une vie meilleure (divers émigrants partis de nos villages miséreux), apporter une peu de savoir et d'éducation (Congrégation de Garaison). Des liens se sont immanquablement créés entre le NOA et la Bigorre. Des réussites matérielles et intellectuelles ont vu le jour. A notre tour sous une forme autre, nous avons ravivé ces liens et, dans une société qui a évolué, essayons de construire un univers moins cruel pour des enfants et des jeunes qui démarrent leur vie avec de gros handicaps et de multiples difficultés. Nous n'allons pas sauver le monde bien sur, ce n'est pas la vocation et la finalité de l'ABAU, mais nos pas nous ont conduits là-bas; est-ce le hasard? Surement pas. D'autres oeuvrent ici, là et ailleurs, chacun faisant de son mieux, souvent à contre courant de l'égoïsme et du repli sur soi.

Dans le NOA nous   avons rencontré des personnes qui se dévouent sans

compter et leur démarche nous a troublés. Il y a Rosita Beatriz AVILA, Parque , Charo, Miguel Angel ESTRELLA, Luis Alberto GIRAUD, Roberto ESPINOSA, etc. Les liens tissés au fil des ans avec eux autour de causes communes et les petites réussites (telles notamment que l'Orchestre Juan XXIII) nous encouragent à poursuivre nos petits efforts. Et ce, en dehors de toutes considérations politiques ou religuieuses; faut il rappeler que à l'ABAU nous n'avons aucune références sur ces sujets; et c'est très bien ainsi. Nous avons sur le feu le projet de réalisation d'une ''Salle d'enregistrement et multimédia à destination de ces jeunes de La Bombilla'' à San Miguel de Tucumàn. Ce n'est peut être pas un projet original, pas plus qu'il n'est farfelu. En effet,tout récemment, un reportage de télévision de ARTE, faisait un point très positif sur la création d'une salle semblable en Jamaïque dans un quartier aussi difficile que La Bombilla et avec des résultats de socialisation indéniables. Pour nous, le processus de mise en place et de réalisation avance doucement; l'ABAU a économisé les fonds nécessaires à cette réalisation et nous en sommes aux échanges pour mise en route du projet. Nous allons y arriver, comme nous sommes arrivés à construire un préau d'école, ou les terrasses de culture du Hogar Escuela. Notre petite association, avec ses petits moyens, essaye d'apporter sa petite pierre d'espoir, en sachant que la richesse n'est pas simplement ce que l'on croit et là où on pense qu'elle se trouve. Amicalement à vous tous

Jean-Paul ABADIE le 02 03 2012 à Campistrous